Contactez nous

Pourquoi réaliser l’étude thermique dès la conception ?

1.    La première raison est règlementaire.

En effet depuis le 1er janvier 2013 toute nouvelle construction (et dans certain cas les extensions d’habitation existante) se doit de respecter la nouvelle Règlementation Thermique 2012 (RT2012) qui impose des exigences :

–        de résultats en terme de performances énergétiques (isolation, traitement des ponts thermiques, étanchéité à l’air…) et de consommation primaire d’énergie pour la production de chauffage (et si besoin de refroidissement), d’eau chaude sanitaire, de l’éclairage, du traitement de l’air (déduction faite de l’électricité produite à demeure)

–       de moyens dont l’obligation :

  • de recours aux énergies renouvelables,
  • de traitement des ponts thermiques
  • de traitement de l’étanchéité à l’air de l’enveloppe pour les parois donnant sur des locaux à occupation discontinue d’être isolées de telle sorte que U< 0,36W/(m².K)
  • de mesure et d’affichage des consommations
  • de surface de baie vitré = ou > à 1/6éme de la surface habitable du bâtiment.

Il est donc obligatoire de fournir, lors du dépôt de votre permis de construire, une attestation Bbio qui prouve que la conception de votre projet répond à une efficacité énergétique minimale du bâti BBiomax.

Le Bbio, Besoins bioclimatiques, correspond à une première phase de l’étude thermique, qui répond à une partie seulement des obligations de résultats et de moyens.

La deuxième phase étudie les différents scénarios d’équipements possibles (chauffage, eau chaude sanitaire, éclairage…), le recours aux énergies renouvelables. Cette étape fixe un seuil de consommation  énergétique primaire maximal à ne pas dépasser, appeler Cepmax.

Dans votre dossier de fin de chantier, vous devrez fournir :

  • le certificat d’étanchéité à l’air
  • que l’attestation finale de travaux RT2012,

Ces documents prouvent que la mise en œuvre, la construction du bâtiment, est conforme à la Règlementation Thermique 2012. C’est-à-dire conforme à l’étude thermique calculée, dès la conception du projet respectant les valeurs du Bbio, du Cep, de la Tic et des exigences de moyens.

 

2.    La deuxième raison est une question de bon sens.

Concevoir une maison en harmonie avec son environnement extérieur, par exemple orienter le maximum de baies vers le Sud pour bénéficier d’un ensoleillement maximum… Une maison bien isolée, avec un choix d’équipement peu gourmand en électricité, qui utilise une ou des énergies renouvelables, consommera moins d’énergie, sera plus respectueuse de l’environnement et plus agréable à vivre.

C’est toute la conception dans sa globalité que les moteurs de la RT2012 calculent et qui sont retranscrits en valeurs, avec des valeurs maximum à ne pas dépasser en fonction de :

  • La localisation géographique,
  • l’altitude,
  • la surface habitable (SHAB)
  • le type de bâtiment et le type d’énergie utilisé.